1. Le mystère des anguilles

Thèmes abordés : le temps, l’échelle, la Pangée, la migration des anguilles, les courants marins, les fonds marins, un planisphère à compléter, le réchauffement climatique, l’électricité hydro-électrique, les pêches intensives / raisonnées, son anatomie, le biomimétisme, la mythologie, les expressions françaises

Ages concernés : CM1-CM2-Collège ; 4e, 5e et 6e primaire et premier degré du secondaire

Tiens, la voisine arrose ses fleurs… Par cette canicule, elle ont bien besoin d’eau. Elle se dirige vers un cabanon clos pour y jeter régulièrement son seau… Un puits ? Et si on allait le lui demander ?
Simone sera fière de nous présenter… Mélusine ! Dans cette citerne d’eau de pluie, son père avait amené… une anguille. Et voilà aujourd’hui quarante ans qu’elle est là. Elle fait partie de la famille. La voici qui affleure, élancée, gracieuse, fascinante :

p1020989_29138217550_o

Pourquoi ? Parce que ce drôle de poisson était auparavant souvent intégré dans les réserves d’eau afin de la filtrer naturellement, en ingérant les insectes et autres petits polluants… Empêchée de retourner à la mer des Sargasses, elle peut vivre centenaire. Comment ? Dans la mer des Sargasses ? Comment cela se fait-il ? Des tas de questions émergent déjà…

  1. Pour amorcer cette découverte, visionnez ce reportage, très complet, sur ARTE, « Les secrets de l’anguille » A 18’, il évoque la Pangée et la dérive des continents.
    Pour évoquer cette notion, quelques suggestions :
    Réalisation d’une frise chronologique (replacer la Pangée, l’arrivée des anguilles, les dinosaures, les hommes préhistoriques, l’année actuelle). Ce qui implique la notion d’échelle et une première approche de la règle de trois et aussi, sur La dérive des continents.
  2. Outre un planisphère pour localiser la mer des Sargasses (et éventuellement la rendre plus mystérieuse par sa proximité avec le Triangle des Bermudes), vous pouvez actualiser l’hypothèse de ce retour aux sources par une découverte récente.
  3. Un petit crochet par la science ? Pourquoi ne pas comparer les profondeurs abyssales de la ponte de leurs œufs à l’exploit du Deep Challenger dans la Fosse des Mariannes.
    Et aussi : Deep Sea Challenger. Une illustration très claire de ces profondeurs : profondeurs.jpg
  4. Puisqu’on a appris que les larves des anguilles sont portées par le Gulf Stream jusqu’aux côtes européennes notamment, on peut facilement évoquer ces courants marins chauds qui régulent la température de la planète, avec ce Thalassa émaillé d’images de synthèses très claires.
    Et, plus court (mais plus ardu) : L’ocean, moteur du climat.
  5. Si le Gulf Stream s’avère être un « thermos », un rouage indispensable dans la régulation de la température de la planète, on ne peut qu’en profiter pour discuter du réchauffement climatique et du futur proche qui menace l’humanité : Dérèglements climatiques.
  6. Les dangers ? Outre les maladies et les prédateurs naturels, on peut envisager la main de l’homme :
    la construction de digues et de barrages hydro-électriques et la pêche intensive.
  7. Une ressource avec des données illustrées et facilement exploitables (dont une petite planche d’anatomie).
    Et, plus complet encore : Brochure Anguille.
  8. Une cousine : l’anguille électrique et un détour par les recherches en biomimétisme (notamment la bioélectricité) grâce à ce magnifique ouvrage : « Quand la nature inspire la science, Histoires des inventions humaines qui imitent les plantes et les animaux », éd. Plume de carotte.
  9. D’où vient son prénom, Mélusine ?
  10. Et pourquoi ne pas illustrer quelques expressions françaises : filer comme une anguille, il y a anguille sous roche, rompre l’anguille au genou ?dessin-ines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.