Construire les ponts de l’avenir

Le droit de rêver autre chose…

Chanteur du groupe corse I Muvrini, Jean-François Bernardini a aussi initié un vaste programme de formation à la non-violence. Il nous explique les blessures d’une violence qui meurtrit sa terre mais, bien au-delà, une éducation et une école coupée de l’essentiel.

A découvrir dans le Slow Classes, ce 15/09.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.