Evaluations à la loupe

L’OCDE et la Commission européenne viennent de publier les résultats de la première étude internationale sur les compétences des adultes. Connue sous le nom de Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC), elle évalue les compétences en matière d’écriture, de lecture, de calcul et de résolution de problèmes dans des environnements technologiques des personnes de 16 à 65 ans.

Résultat ? Les chiffres pointent « les faiblesses de nos systèmes d’éducation et de formation, auxquelles il convient de remédier si nous voulons doter chacun des compétences de haut niveau dont il a besoin pour réussir dans la vie. » Car selon PIAAC, « il y a un lien direct entre le développement des compétences (…) et les compétences sociales. À la fois parce qu’elles aident à comprendre les autres, mais aussi parce qu’elles permettent de se construire un avenir, d’avoir accès à l’emploi et au salaire. »

La maitrise de compétences serait donc la clé de voute de nouvelles sociétés
« performantes ». Les programmes scolaires se sont aussi mis au diapason. La pédagogie par compétences se décline à tous les étages. Avec, en trame de fond, la compétitivité et l’adaptabilité que les enjeux européens nous dictent.

Que penser des modalités de telles évaluations, européennes, nationales ou cantonales, externes ou semi-externes, en fin de cycle ou de degré, formatives ou certificatives, etc. ?

Décryptage et analyse dans le Slow Classes, à télécharger dès le 15 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.