Hugues Libotte

Grand passionné de sciences, je me suis fort naturellement orienté vers des études d ingénieur.  Ayant un attrait particulier pour la compréhension de ce qui lie les propriétés microscopiques de la matière aux applications industrielles, j’ai opté pour la filière d’ingénieur physicien. Après mes études, j’ai travaillé dans les départements de recherche et  developpement de plusieurs PME liégeoise avant de rejoindre une grande entreprise, toujours en R&D. En parallèle à ma carrière industrielle,  j’ai aussi réalisé une thèse de doctorat en physique expérimentale.

Le projet SlowClasses m a  tout de suite charmé par son originalité et ses objectifs. Fils d enseignants et ingénieur, la sensibilisation des jeunes  aux sciences me semble essentielle que ce soit culturellement ou économiquement  . J’entends trop souvent des jeunes dire « les maths  et les sciences … ça ne sert à rien… » : une approche moins conventionnelle de ces branches a donc tout à fait sa place. Je suis convaincu que le projet SlowClasses a donc son rôle à jouer à ce niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *